Les Grands Projets
Mr. Aziz Rabbah
Ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique


Nous œNous œuvrons continuellement à apporter une réponse adaptée aux attentes des citoyens et usagers et à anticiper les besoins futurs des différents opérateurs économiques en infrastructures, équipements et moyens de transport. Pour renforcer cette dynamique, nous avons engagé de vastes programmes de développement des infrastructures de transport et de libéralisation des différents modes de déplacement, en accompagnement de l’essor économique du Royaume.

Des infrastructures à la hauteur des ambitions économiques nationales
Plusieurs schémas directeurs à l’horizon 2030-2035 ont été définis et déclinés en programmes de développement dans les domaines routier, autoroutier, ferroviaire, portuaire, aéroportuaire et logistique. Ces programmes ont été réalisés ou sont en cours de réalisation, traduisant une stratégie volontariste de renforcement et de modernisation des grands réseaux d’infrastructures et de superstructures permettant au Maroc d’être une plateforme internationale d’investissement et un maillon fort dans les échanges commerciaux Nord-Sud, entre les continents africain et européen, ainsi que dans les échanges Est-Ouest, plus particulièrement entre les pays du pourtour méditerranéen.

On peut citer à titre d’exemples la rocade méditerranéenne, les axes autoroutiers Tanger-Agadir et El Jadida-Casablanca-Oujda, le lancement des travaux de la première tranche du schéma directeur des lignes ferroviaires à grande vitesse entre Tanger et Casablanca, le port Tanger Méditerranée, le lancement des travaux du port de Safi et, prochainement, les ports de Nador West Med, Kénitra Atlantique et Dakhla Atlantique, ainsi que la consécration de l’Aéroport Mohammed V de Casablanca comme hub international du sud de la Méditerranée.
Parallèlement à ces infrastructures de grande capacité, nous mettons en place des infrastructures et services de transport de proximité permettant un développement harmonieux et équilibré du territoire pour assurer ainsi une intégration des populations habitant dans le monde rural et les régions reculées et leur permettre de participer à la dynamique économique du Royaume.

Au service des populations locales et des opérateurs économiques
D’importantes réformes du transport routier de marchandises et voyageurs, du secteur ferroviaire ainsi que du secteur portuaire, ont été engagées à travers l’introduction de la concurrence à l’intérieur et entre les ports, le lancement d’une nouvelle stratégie de développement du transport maritime, la libéralisation du transport aérien et, enfin, la mise en œuvre d’une stratégie ambitieuse de développement des activités logistiques intégrant tous les modes de transport.

En outre, le ministère vise à développer des pôles d’expertise et de formation dans les métiers du transport et activités connexes et à ériger le Maroc en plateforme industrielle régionale, notamment en matière de transport, par le développement des industries de sous-traitance et de maintenance dans l’aéronautique, le matériel ferroviaire, les chantiers navals, les matériaux de construction, etc.
Enfin, le Maroc s’est résolument engagé dans une approche de partenariat gagnant-gagnant avec le secteur privé pour la réalisation et l’exploitation d’infrastructures et de services de transport de qualité permettant de satisfaire les besoins croissants des populations et des opérateurs économiques.

Les efforts engagés par le Maroc commencent d’ores et déjà à donner des résultats très satisfaisants à travers la réduction des coûts de transport, l’amélioration de la compétitivité logistique, l’émergence d’un tissu d’entreprises nationales performantes et compétitives, et l’attrait d’investisseurs internationaux de renom.