Les Grands Projets
 


 
 
 
Amélioration de la gestion de l’eau potable et de l’assainissement
Les secteursLes secteurs de l’eau potable et de l’assainissement jouent un rôle essentiel dans le développement socio-économique du pays. Ils contribuent à la préservation de la santé publique et à la sédentarisation des populations en garantissant l’accès à une eau saine et pérenne, et en favorisant le développement des secteurs industriel et touristique générateurs de richesses et d’emploi. Le Maroc a, depuis plusieurs décennies, constitué un véritable cas d’école à l’échelle continentale et régionale puisqu’il a largement dépassé les objectifs du millénaire. En effet, le milieu urbain a été intégralement alimenté dès la moitié des années quatre-vingt-dix. En milieu rural, la politique de généralisation de l’accès à l’eau potable a bénéficié des Hautes Directives de S.M Le Roi pour faire accéder, valeur aujourd’hui, 94% de la population rurale à cette denrée vitale. Dans l’ensemble, le taux national d’accès à l’eau potable (population urbaine et rurale) est passé à plus de 97,5%. Toutefois, le secteur se heurte à de nombreuses contraintes, dont une inégalité de la répartition spatio-temporelle de l’eau, une raréfaction accentuée conjuguée à une surexploitation massive des ressources en eau souterraine, et une dégradation de la qualité des eaux du fait du retard enregistré dans les domaines de l’assainissement liquide et solide. Concernant les besoins en eau potable, ils sont marqués par des variations saisonnières importantes en plus d’une augmentation substantielle due principalement aux effets de l’urbanisation, de l’industrialisation et du développement du secteur touristique.



 
C’est ainsi que la production d’eau potable de l’Office a cru de 3,6% en moyenne annuelle entre 2001 et 2013 contre une évolution de l’ordre de 1,6% durant la décennie 1990-2000. En matière d’assainissement liquide, le secteur a connu un retard important tant pour la collecte que pour l’épuration des eaux usées avant leur rejet dans le milieu naturel. A cet effet, l’Etat a mis en place le Programme National d’Assainissement (PNA) avec pour objectifs d’atteindre à l’horizon 2020 une réduction de la pollution engendrée par les eaux usées d’au moins 60% et l’amélioration du taux de raccordement à l’assainissement pour atteindre 80% en milieu urbain.la sécurisation et le renforcement des installations existantes, ainsi que l’amélioration des performances techniques.

Le second, qui renvoie au principe de droit à l’eau, consiste en la généralisation de l’accès à l’eau potable en milieu rural. Enfin, le dernier axe a trait à l’activation et au soutien de l’intervention de l’Office dans le domaine de l’assainissement liquide et la préservation de l’environnement.

Cette démarche stratégique est en adéquation avec les stratégies sectorielles et avec les orientations gouvernementales qui invitent tous les intervenants dans le secteur à harmoniser leurs efforts vers une gestion rationnelle de la demande, l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural ainsi que la protection de l’environnement.





















 

.