Les Grands Projets
 
Marchica, un écrin d’azur

Le nouveau plan d’aménagement du site de Marchica est porteur d’une grande ambition d’intégration socioéconomique pour Nador et sa Région. Il s’articule autour d’un projet urbanistique et touristique d’exception soucieux de la mise en valeur du potentiel paysager, écologique et culturel de la province.

 
 

Catalyseur du développement socioéconomique de la région de Nador, le projet d’aménagement de Marchica ouvre de nouvelles perspectives en termes de développement territorial et de création de richesses, deux facteurs nécessaires à l’attractivité de la région et à son émergence en tant que nouvelle destination éco-touristique phare du Royaume.

L’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica a ainsi été créée en juillet 2010 pour valoriser les multiples potentiels du site et ce, à travers l’instauration d’un nouveau modèle de promotion régionale, qui conjugue efficacement aménagement urbain, équipements touristiques et développement durable.

Le développement spatial du site repose sur la conception et la réalisation de sept ensembles thématiques, à savoir la Cité d’Atalayoun, la Cité des deux Mers, la Ville nouvelle de Nador, le Village des pêcheurs, la Baie des Flamants, Marchica Sport et

 

les Vergers de Marchica. Outre la lagune qui s’étend sur 11 550 hectares, les terres couvrent une surface de près de 7 000 hectares dont 18% urbanisables et 82% à vocation agricole et naturelle à préserver.

L’Agence entreprend, concomitamment, la mise à niveau urbaine de l’ensemble des centres limitrophes à la lagune, à savoir Nador, Beni Ansar et Arekmane.

Les exigences d’ordre écologique et paysager sont inscrites dans le génome du Plan d’Aménagement Spécial (PAS) du projet, et constituent les premières préoccupations de l’Agence pour la mise en valeur d’une des plus belles lagunes de la rive sud de la Méditerranée.

La lagune, coeur du projet La lagune de Marchica est considérée comme l’une des plus grandes lagunes de la rive sud de la Méditerranée. Elle dispose d’atouts naturels exceptionnels liés à la richesse et à la diversité de son écosystème et a été identifiée comme « Site d’Intérêts Biologique et Ecologique » d’une très grande importance. Ce milieu humide est également classé site RAMSAR depuis 2005.

Un vaste programme de mise en valeur de ce site a été lancé depuis 2007 pour pallier aux problématiques environnementales liées au traitement des déchets solides et liquides et à la dépollution de la lagune. Ce programme concerne notamment (i) la réalisation d’une station de traitement, au stade tertiaire, des eaux usées du grand Nador, (ii) l’organisation d’un service de collecte, de transport et de stockage des déchets solides, (iii) la réhabilitation de l’ancienne décharge et la réalisation d’un nouveau centre de stockage, (iv) l’ouverture d’une nouvelle embouchure permettant la régénération des eaux de la lagune qui subissait une eutrophisation du fait des eaux stagnantes, (v) la dépollution du plan d’eau et des rives de la lagune.
 

.