Les Grands Projets
 


 
 
 
D’une longueur de 1,2 km, il comprend deux triples voies, outre la plate-forme du tramway, et un passage sécurisé pour les piétons et les deux roues. Haut de 13 mètres, il facilite l’accès des bateaux et permet la navigabilité du fleuve Bouregreg en amont. Le pont Hassan II se distingue par son architecture, son design et son insertion urbaine ainsi que par la grande technicité de sa construction. Dessiné par le cabinet Marc Mimram, ce pont est le premier ouvrage d’art en béton hautes performances de teinte claire au Maroc.

Pont Moulay Youssef
Situé entre le pont El Fida et le pont Hassan II, ce nouveau pont d’une longueur de 200 m et d’une largeur de 22 m, vient renforcer les infrastructures de transport de la Vallée du Bouregreg en absorbant près de 20% du flux actuel. Il permettra en outre de réduire la pression exercée sur le pont Hassan II en permettant un nouveau parcours reliant l’Avenue du Prince Héritier à Salé aux avenues Arrahba et Al Marsa à Rabat.

Tunnel des Oudayas
Le tunnel des Oudayas est un tunnel routier de 2x2 voies qui s’étend sur une longueur d’un kilomètre en passant sous les bâtiments historiques de la Kasbah des Oudayas. Ouvert en mai 2011, il permet de restituer la continuité historique entre la médina et les Oudayas, avec l’aménagement futur de la place Souk Lghzel en espace public.

 
Programme Immobilier
Véritable porte sur l’océan, Bab Al Bahr est situé à l’embouchure du fleuve Bouregreg sur une superficie constructible de 30 hectares. Ce projet est le fruit d’une joint-venture entre l’Agence Bouregreg et la société Al Maabar d’Abu Dhabi. Portant sur un programme immobilier mixte de 512 000 m² de plancher, la cité Bab Al Bahr abritera, à travers ses différents quartiers, une large gamme d’unités résidentielles et hôtelières de qualité, divers établissements commerciaux et un centre d’affaires regroupant bureaux et prestataires tertiaires. Le coeur citadin sera animé de boutiques, de musées à thème et de galeries d’art. BAB AL BAHR représente une zone de chalandise à très fort potentiel et se positionne désormais comme un site idéal pour les enseignes recherchant une forte visibilité et une implantation centrale à Rabat - Salé.wbr

Les perspectives de développement autour de la vallée
Le premier contrat programme 2006-2011, signé entre l’Agence de l’Aménagement de la Vallée du Bouregreg et l’Etat, a permis la réalisation de la première phase du projet et le réaménagement urbain de la zone. 97% du programme d’investissement prévu dans ce cadre a été réalisé pour un montant de 7.782 Millions de Dhs. L’Agence a également arrêté les contours des projets de la phase 2, ainsi que leur montage institutionnel et financier, objets de plusieurs conventions.

La convention de partenariat 2014-2018, relative au développement urbain de la zone du Bouregreg, portant sur un montant d’investissement global de 3 milliards dhs, porte sur la réhabilitation et la mise à niveau des médinas de Rabat et Salé, le renforcement des infrastructures de transport entre les villes de Rabat et Salé et la restructuration de la cité des potiers ainsi que la protection contre l’habitat anarchique des quartiers de la vallée.

La seconde convention cadre, conclue avec Wessal Bouregreg, porte sur la valorisation du site d’Assaha Al Kabira pour réaliser un développement urbain intégré dans cette partie de la vallée. Le projet s’étale sur une superficie globale d’environ 109 ha et nécessitera un investissement de 8 730 millions de dirhams. Les composantes culturelles ont également fait l’objet d’une convention au niveau de la phase 2, à savoir le Grand Théâtre de Rabat et le Musée d’Archéologie et des Sciences de la Terre.






 

.